12 janvier 2039 – Le constat est difficile à écrire mais, ça y est, le cinéma a disparu… Depuis déjà 20 ans nous vous en parlons régulièrement, le fameux site de streaming Netflix avait déjà divisé par deux les fréquentations des cinémas, mais le coup de grâce a été donné. Le grand responsable de cet effondrement ? La procrastination. 

Ce phénomène n’est pas nouveau, mais il aura tué une industrie. Lors de la création du cinéma en 1895, les premiers spectateurs étaient excités à l’idée de sortir de chez eux pour aller voir un film qu’ils ne pourraient voir qu’en salle. Noir et blanc, son, couleur, HD, 3D… Les avancés technologiques n’ont pas arrêté jusqu’à avoir des résultats plus réels que réels. 

Nous vous laissons tout de même sur une note d’espoir… Certes, les grandes salles de cinéma n’existent plus mais nous avons entendu quelques rumeurs à propos du géant Netflix. Grâce à leur succès depuis ces deux dernières décennies, la plateforme de stream est devenue une société de production de films et proposera dès la rentrée 2020 des Netbox. Le concept ? Il pleut, vous êtes entre amis et vous ne savez pas quoi faire, réservez une Netbox : entre 5 et 10 fauteuils de 1 à 2 places, des plaids, des pop-corn, et surtout : le choix du film. Un vieux film, le dernier qui vient sortir, le dernier épisode de Black Mirror ? C’est vous qui choisissez !

Entre temps, en 1998, le site Netflix est apparu : il proposait de se faire livrer des films et de les renvoyer quelques jours après, l’ancêtre de la location de films en ligne et de la possibilité de regarder des films récents, chez soi. Il s’est surtout développé dans les années 2010 en proposant de nombreux films de qualité ainsi que des séries. Cela a représenté un gros changement dans la vie et dans les habitudes de la population. Plus besoin de sortir, tout est accessible depuis son canapé. Heureusement, seuls les films sortis quelques années auparavant étaient concernés.

Nous nous attendions à ce que la télé souffre de cela puisqu’elle ne proposait plus assez de programmes adressés aux jeunes, il y avait beaucoup de publicités, alors les gens ont migré vers ce site de streaming où ils se sentaient finalement, plus libres.

Alors que l’impact sur la télé était très attendu, celui sur le cinéma l’était beaucoup moins. Mais en prenant l’habitude de rester chez soi pour regarder un film, les téléspectateurs ont pris l’habitude de ne plus se déplacer pour aller au cinéma. Les nouveaux films ont continué de sortir, beaucoup de films qui donnaient envie, mais cette phrase qui se répétait sans cesse « Il faut que j’aille voir ce film, j’ai vu la bande annonce il à l’air génial… » jusqu’à ce qu’il ne soit plus à l’affiche. Tant de films que tout le monde veut voir et pourtant, personne dans les salles. Résultat ? Les gens visionnent ces films 2 ans plus tard, sur Netflix. La boucle est bouclée, les habitudes ont changé, les gens sortent moins, ils préfèrent payer le prix d’un ticket de cinéma et avoir un buffet à volonté de films, plutôt que de payer une fois, se déplacer, rester jusqu’au bout, pour un film.

Aujourd’hui, c’est avec beaucoup d’émotion que nous vous annonçons le clap de fin du cinéma. En tout cas la fin des salles de cinéma, l’activité n’est désormais plus rentable.

Note d’espoir

Nous vous laissons tout de même sur une note d’espoir… Certes, les grandes salles de cinéma n’existent plus mais nous avons entendu quelques rumeurs à propos du géant Netflix. Grâce à leur succès depuis ces deux dernières décennies, la plateforme de stream est devenue une société de production de films et proposera dès la rentrée 2020 des Netbox. Le concept ? Il pleut, vous êtes entre amis et vous ne savez pas quoi faire, réservez une Netbox : entre 5 et 10 fauteuils de 1 à 2 places, des plaids, des pop-corn, et surtout : le choix du film. Un vieux film, le dernier qui vient sortir, le dernier épisode de Black Mirror ? C’est vous qui choisissez !

Marie Lepelletier