Lundi :
Ce matin c’est grasse mat’. J’ai pas de taff, mais j’en recherche. J’irais bien me faire couper les cheveux, mais tous les coiffeurs de la ville sont fermés en début de semaine. Quelle bande de flemmards. Je suis encore crevé de mon weekend, faut vraiment que j’arrête de sortir jusqu’à 7h. Aujourd’hui c’est repos j’enverrai mes CV demain.

Mardi :
14h du matin, je me fais un petit café. Aujourd’hui j’compte pas vraiment sortir, donc pas de douche, je vais pas utiliser de l’eau inutilement, je fais attention à mes économies.

17h30, je me dis que je mangerais bien un bout, je me dirige vers mon frigo. Vide. Saloperie. Pas grave, je vais prendre l’air, je vais me choper un kebab, je devais de toute façon sortir acheter des bières.

Mercredi :
Oh, y a une nouvelle mise à jour sur Fortnite.

Jeudi :
Today is the day, je trouve un travail. Je rajoute les 2 jours ou j’ai aidé mon oncle dans son épicerie sur mon CV dans mes expériences pros. Ma lettre de motivation de base est faite, il suffit de faire croire que je vendrais mon âme pour travailler chez McDo ou Darty, ça devrait le faire. Après avoir envoyé une demi douzaine de CV, je m’impose une petite pause, faut savoir gérer son temps pour être le plus efficace possible. Y a Interstellar sur Netflix, parfait.

Vendredi :
Dernier jour de la semaine active. Je sais que les recruteurs ne lisent pas leurs mails aujourd’hui, je vais donc plutôt me concentrer sur mes tâches domestiques. J’hésite entre ranger mon linge sec depuis lundi ou changer la litière du chat. T-shirt sur le nez comme un bandeau, pelle à caca dans la main, je pars en expédition archéologique dans la litière. Après ça, je perds pas plus de temps, j’ai rendez-vous à 21h avec une fille rencontré sur Tinder dans un bar en plein centre, j’ai intérêt à être présentable.

Samedi :
Je check mon pouls. En théorie je suis encore en vie, en pratique c’est moins sûr. Un bruit me sort de mes réflexions, c’est Samantha la fille d’hier soir. Je me rend compte que je ne suis pas chez moi.  Il est 15h, Je vais essayer de partir sans faire de bruit, j’ai vu tous les Missions Impossibles je connais toutes les techniques. Dommage que mon petit orteil ait eu un coup de foudre pour le pied du lit. 
17h je suis enfin chez moi. Promis ce soir je fais tranquille.

Dimanche :
7h du mat. La voisine est sur son pallier et gueule. Je crois comprendre qu’elle m’en veut, j’aurais réveillé le petit Benjamin. En moins de 3 minutes je suis dans mon lit et je pars dans un coma. Demain c’est lundi, je dois être en forme.

 Thomas Jimeno